Atelier : « Découverte des matières osseuses »

Atelier os Atelier osCet atelier a été construit en 2 temps : un temps consacré à la découverte des matières osseuses et un temps de restitution autour des chaines opératoires de fabrication des outils en matières osseuses au Paléolithique récent et au Néolithique.

Le 24 novembre, l’atelier a donc débuté par la présentation des différentes matières osseuses utilisées comme support pour la fabrication de l’outillage. Tout d’abord, un petit rappel, qu’est-ce-que le Paléolithique récent et le Néolithique ? Quels sont les modes de vie, peuples nomades de chasseurs/cueilleurs versus peuples sédentaires éleveurs de troupeaux ? Quelles incidences sur l’économie de subsistance et sur l’industrie ? Au Paléolithique récent, nous allons rencontrer un bestiaire composé d’animaux sauvages et au Néolithique, un bestiaire d’animaux sauvages et domestiques. Parfait, les bases sont posées, parlons un peu plus de l’animal en question… qu’est-ce que les hommes ont bien pu prélever sur ces animaux pour leurs différents besoins ? Les élèves ne réfléchissent pas longtemps avant de citer tour à tour, « la viande », « la peau », « le sang » (oui pourquoi pas mais nous n’en avons pas de traces…), « les os », « les trucs sur la tête ».. oui mais encore ? ah oui les cornes et les bois. Parfait, il ne manquait plus que les dents pour clore le sujet qui nous intéressait aujourd’hui.

Nous pouvions alors passer à l’étape suivante, la reconnaissance de ces différentes matières. Chaque groupe avait devant lui un plateau sur lequel étaient disposées différentes matières et des étiquettes. Le but, identifier les matières et leur attribuer la bonne étiquette. Rapidement, les élèves se saisissent de ces matières, les manipulent, les sentent, et se mettent d’accord. Après quelques minutes, nous faisons un point tous ensemble. Dans l’ensemble, très peu d’erreurs et quelques éclaircissements sur l’étui corné qui recouvre la cheville osseuse, sur les bois qui tombent naturellement chaque année et qui repoussent (à ce propos, petit rappel, chez le renne, le mâle et la femelle portent des bois qu’ils perdent à l’automne; chez le cerf, seul le mâle porte des bois qui tombent entre février et mai), et sur ces os que l’on nomme, long, plat et court… L’atelier se termine, la suite dans 15 jours, nous aborderons les chaines opératoires, comment transformer ces matières pour en faire des outils ?

 

Atelier os


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *